RDC fraude électorale

Alerte! RDC: la fraude électorale déjà en flagrance avant même les élections

Le peuple congolais rêve attendre la date butoir pour se rendre aux urnes. Or, le FCC le regroupement politique au pouvoir, a déjà commencé à recueillir les voix dont il a besoin sur terrain. Un phénomène de corruption massive est à pied d’oeuvre dans plusieurs contrées du pays. Sans prétendre dénicher tous les cas, il y a pourtant lieu d’en retracer ce qui s’observe dans le Nord-Kivu et l’Ituri.

En effet, depuis quelques jours, des agents largués par cette coalition qui soutient la candidature de Monsieur Emmanuel Shadary au poste du président de la République sont en pleine campagne de recueil des voix parmi la population. Ainsi, à Musienene, collectivité des Baswagha, en territoire de Lubero, au Nord-Kivu, ces personnes sont en train de sillonner les villages en distribuant un montant qui va jusqu’à 70 mille Francs Congolais en échange de photocopie d’une carte d’enrôlement dont les numéros sont soigneusement recueillis en vu d’être programmés préalablement dans le système de la machine à voter.

D’où, le dimanche 23 décembre 2018, beaucoup de gens se rendront aux urnes seulement par formalité, car leurs voix sont préalablement recueillies. C’est le gouverneur de province du Nord-Kivu lui-même qui est le promoteur de cette opération dont, en territoire de Lubero, le coup d’envoi fut donné à Kipese. C’est dans son propre village natal qu’il initia cette magouille la semaine dernière en profitant de la vulnérabilité sociale des paysans en vue de les corrompre à moindre frais.

Lire aussi : Corneille Nangaa ne peut le dire : la CENI n’a pas les moyens nécessaires

Un montant considérable est mobilisé à cet effet. Ce sont maintenant des taxi-man qui sont commissionnés pour la vulgarisation de cette tricherie ouverte. A Bunia, en Ituri, la population est étonnée de vivre également cette tricherie. Ce sont toujours des taxi man qui sont recrutés pour ce besoin, tel qu’on peut l’écouter à travers les deux audois suivants:

Or, cette situation coïncide avec des informations faisant état du même phénomène dans le territoire de Kalehe, au Sud-Kivu, dans le rayon de Lodja au Kasaï, au Maniema, au Tanganyika etc. Bref, c’est une planification qui a déjà gagné plusieurs contée du pays.

Les opinions aussi bien nationales qu’internationales devraient être saisies de cette tricherie qui a précédé les élections proprement dites. Sur base de popularité confirmée du candidat unique de l’opposition, qui prédit sans contradiction sa préséance en chance de victoire parmi tous les autres candidats présidents, le régime de Kabila devrait être mis en garde contre toute tentative d’imposer par tricherie un résultat qui aura été fraudé. Sinon il sera tenu responsable des conséquences de réaction populaire qui s’en suivra.

RDC

Comments

comments

Posted in Analyse & Réflexion, La médiocrité.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondé, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays et je sais que le peuple gagne toujours. Marre du système en place "la Kabilia"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.