Modidi

Appel au soulèvement populaire d’une grande envergure


Le 5 raisons regardée comme non infondées auxquels la plateforme Natif Kongo appel à l’application de l’article 64.

Parce que le régime en place exerce le pouvoir en violation des dispositions de la présente Constitution. Ils sont illégitime depuis le 20 décembre 2016.

Parce que Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila a menti aux peuples congolais, premièrement lorsqu’il est entré au pouvoir en 2001 il dit que l’armée dont il est l’émanation n’a pas l’intention de s’emparer du pouvoir mais a pour mission d’organiser les élections et de remettre le pouvoir au peuple, ce presque la même déclaration que Mobutu avait fait lorsqu’il avait prit pouvoir. Et que ce qui est arrivé après? Mobutu se imposé pour s’éterniser au pouvoir.

Parce que les élections du 23 décembre n’est pas crédible et ni apaisée, déjà pour comprendre la gravité des choses il s’agit bien d’une élection organisée par un gouvernement illégitime. En effet tout porte à croire qu’ils n’ont pas l’intention de quitter le pouvoir. Ils cherchent juste la légitimité sous prétexte d’une élection. Déjà avec leurs machine à voter ils ont gagné à l’avance.

Parce que alias Kabila et son gouvernement ont perfectionné les actes inhumain tel que le disparition forcé, exaction sommaire, la corruption, le détournement de budget de l’état depuis son entré au pouvoir à aujourd’hui le nombres des morts et des femmes violé dépassant de loin tout les autres pays du globe et il ne supporte pas le débat et le contradiction de prêt nous allons nous rendre compte qu’il a prit en otage les médias de l’état la Rtnc et les autres.

Parce que alias kabila a paralysé les institution de l’état il n’a pas voulu qu’il aie rapport de force entre les institutions républicaine, c’est a dire le pouvoir judiciaire pouvoir législatif et le pouvoir exécutif, aujourd’hui le pouvoir exécutif avec luis à la tête de L’état domine le parlement et domine les cours et tribunaux dont la loi est faite selon ça volonté. 

Lire aussi : RDC : l’occupation de l’Empire Hima-Tutsi reste le problème clé

Une cause fondée

Pour toutes ces raisons citées, je poursuis l’appel à une insurrection, c’est-à-dire à une révolution de grande envergure. Non-soumissions à la dictature et la réppressions meurtrière qui nous est imposé par le régime illégitime actuel.

Le pouvoir est entre nos mains. Notre responsabilité citoyenne ne peut se limiter à mettre un bulletin dans une urne. C’est avant tout en nous décidant nous-même que nous pourrons changer la société.

Texte de l’Appel

Nous paraissons bien petits face à la puissance des forces armées étrangères qui sont au sein de l’armée congolaise, face aux gigantesque multinationale, face aux pouvoirs politiques, économiques et financiers qui dirigent le Congo de loin ou de prêt, face à tous ceux qui font et défont les choses à leur propre profit.

Et pourtant, et pourtant…

Nous, appelé petits peuples , qui sommes si insignifiants, possédons un pouvoir extraordinaire.

Nous avons le pouvoir d’élire et de chasser lorsqu’on décide, car cela nous est même garantie par l’article 64 de la constitution. Qui stipule: « Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la présente Constitution.

Ensemble, sans plus attendre, chacun dans son coin, cherchons à sensibiliser et conscientiser  toute personne qui jusqu’à présent n’a pas encore compris la forme du combat. Et qui en train de persister dans le sentimentalisme et tribalisme car ces deux facteurs constituent l’abrutissement ainsi que l’aliénation mentale. Le temps nous est compté car chaque seconde qui passe il y a de congolais victimes de cet régime.

Si nous ne voulons plus de guerres, la famine, l’oppression, la dictature, la privation de liberté expression. La confiscation de ce qui nous reviennent de droit, exactions sommaire et tout autre actes dégradante. Cessons d’avoir peur car c’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. Dans notre cas, ça serait qu’une forme de légitime défense.

Ensemble, comme les gouttes qui, se réunissant, finissent par faire les ruisseaux et les fleuves, puis les océans, faisons la Révolution . Sans la lutte  nous n’obtiendrons rien, ni aujourd’hui ni jamais.

Modidi activiste militant résistant

Modidi

Comments

comments

Auteur de l’article : Modidi

Natif Kongo est une plateforme à laquelle est engagée dans l'activisme politique en ayant une attitude, et un engagement politique en privilégiant l'action directe à court terme par rapport aux principes théoriques et aux actions à long terme. Pour parvenir au changement économique, politique, environnemental et social. En général l'idée de créer cette plateforme à débuté en 2013 et publié deux ans après, par Mr. Modidi le fondateur administrateur le 16 mars 2016. Notre objectif Faire respecter les lois universel de droit de l'homme, tout en sachant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme opéré en RDC ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanisme à laquelle la plateforme NatifKongo lutte à l'avènement d'un Congo où les citoyens Congolais seront libres de parler et de croire, libérés de l'occupation de la terreur et de la misère qui semble être éternel. Nous luttons pour mettre fin à cet théâtre de l'occupation qui semble être commencé pour ne plus prendre fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.