Béni : L’Est du Congo est transformé à un abattoir humain

Massacre à Béni ; Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila et sont gouvernement d’occupation Rwandaise ont transformé l’Est du Congo à un abattoir humain. Ils sèment la terreur pour dissuader la population locale à se délocaliser (Exode) pour but d’accomplir la balkanisation du Congo. Selon un décompte de la société civil bilan 26 morts civils et militaires abattu froidement samedi soir à Béni (nord-est).

Massacre à Béni un nettoyage ethnique

Lire aussi : Nouvelles preuves scandaleuses que les ADF à Beni ne sont que des FARDC se déguisant en rebelles…

Les tueurs ont commencé à tuer aux environs de 17h et sont restés en ville jusqu’à minuit. Ils ont opéré entre Paida et le TCB-Mupanda, et ont même progressé jusqu’à moins d’un km du rond-point principal de Beni, par la route de Kasindi. Pourtant cette zone grouille de militaires. Le général Mbangu Mashita, commandant de l’Opération Sukola1 se trouve à Paida, point de départ des tueurs. Il est entouré de milliers de militaires dont deux généraux. Bref, à Beni, des tueurs ont tué la population pendant six heures et sont repartis alors que trois généraux FARDC, avec des milliers de militaires, se trouvaient à moins d’un kilomètre et entendaient les tirs et les cris des victimes.

En effet des complotistes macabres continuent à opérer et ôter la vie humaine sans cœur à l’Est du Congo à des personnes non armé et sans défense pour des raisons infondées vide de sens. En outre pour préciser sur cet événement funeste, en tant que citoyen consencieux congolais vu l’ensemble des éléments et la cruauté des autorités Conglais tout porte à croire que cet attaque est une diversion du régime en place « illégitime » que eux-mêmes ont monté en toute pièce pour semer la terreur. La tache est vraiment facile à l’ennemi de la population de Beni, parce que les forfaits (massacres et pillages) qui sont légués en charge des ADF ne sont en réalité que l’œuvre des éléments de l’armée régulière congolaise. C’est-à-dire les Forces armées de la République Démocratique du Congo, FARDC en sigle, qui, conformément aux consignes bien définies par la hiérarchie nationale du pays. Se déguisent eux-mêmes en assaillants pour attaquer, tuer, piller, incendier dans la région de Béni. Cette réalité s’est encore répétée à l’occasion de l’attaque de Mavivi de ces jours.

Bilan provisoire :

– 21 civiles tués
– 5 militaires aussi,
– 25 blessés civiles et militaires.
– 4 maisons incendiées
– Plusieurs véhicules se trouvant au TCB Mupanda endommagés
– Plusieurs passants rescapés criblés des balles par des fugitifs de tout côté.
– Plusieurs autres biens de valeur pillés par des inconnus lors des accrochages,
– Plusieurs personnes portés disparues et d’autres emportées par des assaillants.

Lire aussi : Hima-Tutsi: Un Empire dangereux pour la RDC

Massacre à BéniMassacre à BéniMassacre à Béni

Comments

comments

Posted in Analyse & Réflexion, Drame.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays et je sais que le peuple gagne toujours. Marre du système en place "la Kabilie"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.