Corruption et mal gestion : le gouvernement de Kabila


La corruption est l’un des principaux problèmes qui minent la RDC ; l’argent est systématiquement détourné par alias Joseph Kabila et son gouvernement . Les gens qui dirigent sont intelligents et compétents mais n’ont pas de conscience ; une fois au pouvoir, ils perdent de vue l’intérêt général pour ne défendre que leurs intérêts personnels. Plusieurs études ou enquêtes de journalistes étrangers ont révélé les sommes exorbitantes que gagnaient les élites congolaises ; Kabila lui-même possède une fortune incommensurable et des maisons aux quatre coins du monde. L’instabilité politique liée à la guerre à l’est pousse les politiciens à assurer leurs propres arrières plutôt que celles des millions de Congolais qu’ils sont censés protéger. En conséquence de la corruption et du détournement de fonds systématique, les milliards brassés par le gouvernement – entre les revenus de l’économie, les impôts, l’argent du trafic des ressources ou encore les aides internationales – ne profitent absolument pas aux congolais. Irenees

La lutte politique et citoyenne

La lutte politique et citoyenne contre la mal gestion du gouvernement est aussi rendue complexe et risquée par le peu de cas qui est fait de la liberté d’expression en RDC. Les seuls médias qui couvrent l’ensemble du territoire national sont ceux contrôlés par le gouvernement et personne n’est dupe quant à leur neutralité et à leur indépendance : leurs programmes vantent constamment les projets et grands travaux de Kabila (victoire contre une milice à l’est, construction d’infrastructures, etc.) mais n’évoquent jamais les défauts pourtant nombreux de sa politique. Il existe de petits médias indépendants mais leur durée de vie est souvent éphémère du fait des menaces, arrestations ou suspension des programmes qui pèsent sur les médias et journalistes qui osent « démoraliser les soldats ou la population », selon le prétexte officiel mentionné dans les directives du gouvernement.

Comments

comments

Auteur de l’article : Modidi

Natif Kongo est une plateforme à laquelle est engagée dans l'activisme politique en ayant une attitude, et un engagement politique en privilégiant l'action directe à court terme par rapport aux principes théoriques et aux actions à long terme. Pour parvenir au changement économique, politique, environnemental et social. En général l'idée de créer cette plateforme à débuté en 2013 et publié deux ans après, par Mr. Modidi le fondateur administrateur le 16 mars 2016. Notre objectif Faire respecter les lois universel de droit de l'homme, tout en sachant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme opéré en RDC ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanisme à laquelle la plateforme NatifKongo lutte à l'avènement d'un Congo où les citoyens Congolais seront libres de parler et de croire, libérés de l'occupation de la terreur et de la misère qui semble être éternel. Nous luttons pour mettre fin à cet théâtre de l'occupation qui semble être commencé pour ne plus prendre fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.