La corruption , l’un des facteurs dégradant la qualité de l’enseignement en RDC


L’école primaire , secondaire et l’université sont des étapes qui permettent l’acquisition des compétences basiques et importantes pour la suite d’une vie professionnelle . La plupart des étudiants bien qu’ils arrivent à la fin de leurs études sont affectés par un handicap à la lecture, vocabulaire , conjugaison , écrit en langue française (langue officielle de l’enseignement en RDC) ainsi qu’à un manque de travail qualifié .

Pourquoi et quelles sont les causes de ces handicaps au niveau de l’éducation ?

Aujourd’hui beaucoup de jeunes congolais étudient dans des conditions difficiles qui sont généralement liées à une mauvaise organisation , un manque de financement des établissements scolaires dans lesquelles ils se trouvent et à une situation de vie compliquée (pauvreté , guerre , maladies ).
La mauvaise organisation peut être illustrée par un exemple de manque de compétence continue des professeurs généralement en secondaire dont seulement 17% à 32% d’entre eux sont qualifiés , ce qui ne permet pas une bonne formation des élèves ; et le manque de financement des établissements (15%) est une situation qui touchent directement les professeurs dans les écoles car ces derniers se retrouvent avec des salaires minimes , inexistants et parfois insuffisant qui les poussent à rechercher des sources de revenus complémentaire par le biais de la corruption .

Ainsi née la corruption qui est une plaie pour le système éducatif , elle est favorisée le plus souvent par la pauvreté . Dans le milieu scolaire ou universitaire , on retrouve cette pratique dans la relation entre élèves-professeurs ( certains élèves ayant un bon standing de vie se sentent en position de force et le professeur dès lors ne peut exercer correctement son rôle autoritaire et éducatif sur l’élève car la corruption vient détruire le rapport de hiérarchie de respect ) . Certains parents aussi malheureusement de nos jours se soucient peu de l’organisation du travail de leurs enfants mais veulent qu’ils réussissent même par l’usage des méthodes frauduleuses et jouent alors un rôle bien dangereux : ils connaissent les directeurs, les doyens des facultés, les chefs des scolarités etc. , et veulent servir d’intermédiaires en tant que tels , il s’ensuit alors des faux diplômes , des points non mérité , des falsifications des bulletins etc. Le système scolaire se retrouve alors à la merci de la culture de corruption, de clientélisme dans la seule logique commerciale.

Cependant, nous retrouvons certaines organisations telles que l’UNESCO , Transparency International qui luttent contre la corruption à ce niveau et proposent certains moyens pouvant emmener un changement comme : assurer le respect des normes professionnelle , assurer la transparence dans la gestion des ressources, élaborer et mettre en œuvre des codes de conduite, l’augmenter la détection et les sanctions de la corruption etc.
Pour conclure, le milieu éducatif est le secteur le mieux placé pour prévenir la corruption. Les lois, les règlements les plus rigoureux et les institutions les mieux dirigées ne suffiront pas pour prévenir la corruption si les citoyens n’exigent pas la formation des esprits au refus de la corruption ; ce qui doit constituer une tâche prioritaire de l’éducation . De plus sensibiliser les élèves, les parents et les professionnels de l’éducation sur la nécessité de lutter contre ce fléau est sans nul doute la voie royale d’éradication de cette plaie .

Auteur: kokabola

Comments

comments

Auteur de l’article : Modidi

Natif Kongo est une plateforme à laquelle est engagée dans l'activisme politique en ayant une attitude, et un engagement politique en privilégiant l'action directe à court terme par rapport aux principes théoriques et aux actions à long terme. Pour parvenir au changement économique, politique, environnemental et social. En général l'idée de créer cette plateforme à débuté en 2013 et publié deux ans après, par Mr. Modidi le fondateur administrateur le 16 mars 2016. Notre objectif Faire respecter les lois universel de droit de l'homme, tout en sachant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme opéré en RDC ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanisme à laquelle la plateforme NatifKongo lutte à l'avènement d'un Congo où les citoyens Congolais seront libres de parler et de croire, libérés de l'occupation de la terreur et de la misère qui semble être éternel. Nous luttons pour mettre fin à cet théâtre de l'occupation qui semble être commencé pour ne plus prendre fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.