kabila

Kabila a bloqué le processus électoral report sur report

Le report des élections en République Démocratique du Congo ne semble pas être une surprise. Nous assistons face à une alldup en live. Le braqueur est connu de longue date et c'est braqueur pour arriver là, à son forfait, il a commis énormément des crimes. Et nous savons très bien que Nangaa est dans l'incapacité d'organiser les élections qui soit correcte dans huit jours. Chose qu'il n'a pas pu faire dans deux ans.

En effet depuis 19 décembre 2016 les congolais ont été privé de leurs droit de voter, seulement parce que Kabila et son gouvernement n'ont pas la bonne volonté de quitter le pouvoir. En 2006 et 2011 Kabila avait donné la possibilité à la Céni d’organiser les élections parce qu'il était candidat. Au moment où il a su qu'il n'était plus en mesure de se représenter il a décidé de bloquer le processus électorale. Cependant une succession des report des élections semble être une nouvelle stratègeme de la kabilie pour vouloir rester au pouvoir impunément. Suite à ces intention de ce maintenir au pouvoir plusieurs congolais on pu manifester leurs mécontentement en vers Kabila.

À partir de 2015, des crises politiques émaillées de violences

À partir de janvier 2015, des manifestations contre un possible maintien au pouvoir de Kabila après la fin de son dernier mandat – fin 2016 – font des dizaines de morts. En septembre 2016, le Kasaï (au centre du pays) bascule dans la violence après la mort d'un chef coutumier tué par les forces de sécurité. Ce conflit a fait plus de 3 000 morts, dont deux experts de l'ONU, et 1,4 million de déplacés.

Un accord de transition fin 2016

Le 20 décembre 2016, dernier jour du mandat présidentiel, plusieurs villes connaissent des affrontements meurtriers. Le 31 décembre, le pouvoir et l'opposition signent un accord sous l'égide de l'Église autorisant Kabila à rester jusqu'à "fin 2017", en contrepartie de la création d'un Conseil national de transition et la nomination d'un Premier ministre de l'opposition. Le 7 avril 2017, Bruno Tshibala est nommé Premier ministre, poste que briguait Félix Tshisekedi.

Des marches réprimées et des élections retardées fin 2018

Le 5 novembre 2017, la Commission électorale fixe la présidentielle au 23 décembre 2018, permettant à Kabila de rester jusqu'en janvier 2019. Le 31 décembre 2017, ainsi que le 21 janvier et le 25 février 2018, plusieurs personnes sont tuées lors de marches catholiques interdites contre le maintien au pouvoir de Kabila.  Dont la mort de Rossy Mukendi avait suscité l’indignation de l’opinion publique. D’autant plus qu’après la violence de la répression des deux dernières marches (une quinzaine de morts selon l’Église, deux selon les autorités). La communauté internationale durcit le ton contre Kinshasa.

Joseph Kabila et Corneille Nangaa n'ont pas tenus leurs parole

Depuis que Joseph Kabila est arrivé au pouvoir il n'a jamais tenus promesse en vers la nation Congolaise. Il n’arrête pas de mentir au peuple Congolais nuit et jours. En dépit de ces mensonges Kabila et son régime actuel tante, de se maintenir illégitimement à l'exercice du pouvoir. En connivence avec Corneille Nangaa dicté par kabila. Aujourd'hui le Congo est devenu une République bananière l'impunité, la dictature la répression, l'injustice règne en maître.

La répression à Kinshasa

Comments

comments

Posted in Analyse & Réflexion, Reflexion.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays et je sais que le peuple gagne toujours. Marre du système en place "la Kabilie"

One Comment

  1. Apparemment la mort est en train de te poursuivre hein, et personnellement je déteste tes publications qui ont toujours tendance à inciter la population congolaise. Mr Kabila n’est pas ton ami et doit arrêter avec tes publications vide de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.