Kabila et Tshisekedi

Kabila et Tshisekedi, des “bandits qui s’étripent pour rafler la mise” en RDC

Plus de six mois après l’élection du nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC), le pays est toujours sans gouvernement et dans l’impasse. Les dissensions entre Félix Tshisekedi et son prédécesseur, Joseph Kabila, ont tourné au conflit ouvert pour se partager le gâteau, déplore ce journal burkinabé. 

Ce qui se passe en République démocratique du Congo (RDC) semble s’inspirer du scénario d’un film western où invariablement, après le hold-up, les bandits, qui veulent se rouler mutuellement dans la farine, en viennent à s’étriper jusqu’à ce que le plus fort ou le plus roublard rafle la mise.

Là également, il s’agit d’un hold-up, électoral cette fois-ci ou, si vous voulez, d’un “compromis à l’africaine”, comme l’avait si justement dit Jean-Yves Le Drian, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, au sujet de la présidentielle congolaise du 30 décembre 2018.

Kabila veut “continuer à régner par procuration”

Sans qu’on sache trop par quel miracle en effet, alors que l’opposant Martin Fayulu était donné gagnant par de nombreuses sources, c’est Félix Tshisekedi, opposant conciliant, qui avait été désigné vainqueur avec la complicité et l’onction de son

Article récent

Comments

comments

Posted in Événements, Félix Tshilombo.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé