La coalition lumuka bloqué à Goma et ils estiment appliqué l’article 64

Moïse Katumbi: “le peuple doit commencer à se préparer à mettre en application l’article 64” « Celui-ci appelle tout Congolais à faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions.

Ce matin, l’avion de Martin Fayulu est resté cloué au sol pendant plusieurs heures. La tour de contrôle de Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo, a refusé pendant plus de deux heures de lui donner l’autorisation de décollage en direction de Bunia où le candidat de LAMUKA a prévu de se rendre. Cette situation, qui n’est pas à sa première fois, a énervé la coalition de Fayulu qui dénoncer ces entrave.

Lire aussi : Martin Fayulu a fini par décollé après 6 heures d’empêchement par la kabilie

« Cela fait presque trois heures que nous attendons l’autorisation de décoller. Nous sommes là depuis 9 heures du matin alors que des Congolais nous attendent déjà à Bunia (Ituri) », dans la partie nord-est du pays, explique-t-il à Jeune Afrique, dénonçant des « entraves répétées » à ses mouvements depuis le début de la campagne électorale.

« C’est après plusieurs manœuvres que le jet privé loué par la coalition Lamuka a pu atterrir à Kinshasa le 4 décembre pour nous permettre de démarrer enfin notre campagne », raconte-t-il. « Deux autres avions sont toujours cloués au sol en Afrique du Sud. »

« Nous ne pouvons plus continuer à accepter cet acharnement », menace de son côté Moïse Katumbi, cité par Jeune Afrique. Katumbi qui soutient avec Bemba et Muzito la candidature de Fayulu estime que la population doit se préparer à l’application de l’article 64. 

Comments

comments

Posted in Affaires, Analyse & Réflexion, Élections, Politique.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé