Emmanuel Shadary

La Kabilie a investi Emmanuel Shadary candidat à l’élection présidentielle


Emmanuel Shadary, un dauphin sur la liste des sanctions européenne. Fin du suspense en République démocratique du Congo, Joseph Kabila ne devrait pas être candidat à un troisième mandat, la majorité présidentielle est enfin parvenue à s’entendre sur le nom d’Emmanuel Shadary. Joseph Kabila, lui, continue de se murer dans le silence.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, l’a annoncé: c’est Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) depuis début 2018, qui sera donc le candidat de son parti à la présidentielle du 23 décembre 2018 en République démocratique du Congo.

« Il s’agit du camarade Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD né en 1960 dans la province du Maniema (est de la RDC) marié et père de huit enfants », a déclaré Lambert Mende en présentant brièvement le « dauphin » du président Kabila

« MonsieurRamazani Shadary va représenter notre famille politique à l’élection présidentielle », a ajouté Mende. C’est le candidat « derrière lequel nous allons tous nous aligner », a-t-il insisté.

Sanctions de l’Union européenne

En ses qualités de vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, il est responsable de la police et des services de sécurité et de la coordination du travail des gouverneurs de province depuis son entrée en fonction le 20 décembre 2016. À ce titre, l’Union européenne, qui l’a inscrit sur une liste de sanctions le 29 mai 2017, le considère comme responsable des récentes arrestations de militants et de membres de l’opposition et de l’usage disproportionné de la force depuis sa nomination, comme l’action violente contre les membres du Nouveau Mouvement religieux Bundu dia Kongo (BDK) fondé en 1969 dans le centre du Congo, la répression à Kinshasa en janvier et février 2017 et l’usage disproportionné de la force et la répression violente dans la province du Kasaï. Dans cette fonction, il est donc impliqué dans la planification, le contrôle ou la commission d’actions qui constituent des violations graves des droits de l’homme. Les sanctions incluent une interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et un gel des avoirs ainsi que l’interdiction de mettre des fonds et ressources économiques à la disposition des personnes listées.

Emmanuel Shadary

 

 

Comments

comments

Auteur de l’article : Modidi

Natif Kongo est une plateforme à laquelle est engagée dans l'activisme politique en ayant une attitude, et un engagement politique en privilégiant l'action directe à court terme par rapport aux principes théoriques et aux actions à long terme. Pour parvenir au changement économique, politique, environnemental et social. En général l'idée de créer cette plateforme à débuté en 2013 et publié deux ans après, par Mr. Modidi le fondateur administrateur le 16 mars 2016. Notre objectif Faire respecter les lois universel de droit de l'homme, tout en sachant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme opéré en RDC ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanisme à laquelle la plateforme NatifKongo lutte à l'avènement d'un Congo où les citoyens Congolais seront libres de parler et de croire, libérés de l'occupation de la terreur et de la misère qui semble être éternel. Nous luttons pour mettre fin à cet théâtre de l'occupation qui semble être commencé pour ne plus prendre fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.