Luc Nkulula

RDC : Fin de l’enquête sur la mort de Luc Nkulula classé sans suite

L’enquête sur la mort de Luc Nkulula un activiste pro-démocratie dans l’incendie de sa maison du 9 au 10 juin dernier en République en démocratique du Congo à Goma (est) a été classée sans suite, a annoncé vendredi la justice congolaise.

« Pour l’instant, il n’y a aucun prévenu à poursuivre. C’est tout simplement un incident malheureux », a déclaré le procureur de Goma Dauphin Mawaso lors d’un point-presse.

Selon la justice Congolaise et deux enquêteurs de la Monusco

L’incendie a été provoquée par l’explosion de la batterie qui alimentait un système de panneaux solaires », a affirmé le procureur.
L’enquête de la justice congolaise a été menée avec deux enquêteurs de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), selon le procureur.

Les militants de la Lucha avaient exigé une « enquête crédible » après la mort de leur camarade.

Pour Fred Baoma, militant de la Lucha, cette enquête a été, au contraire, menée à la légère. En effet, il est persuadé que l’incendie est d’origine criminelle. Luc Nkulula avait beaucoup d’ennemis à cause, selon lui, de son engagement militant.

Lire aussi : Luc Nkulula

 L’activiste de Lusha est mort dans un l’incendie criminelle vers 2 heures

« De tous les témoignages que nous avons reçus, le feu serait parti d’en bas, notamment du salon de Luc. Les batteries se trouvent à l’étage. Comment expliquer que les batteries se trouvant à l’étage et qui exploseraient, le feu ait pris en bas, au salon ? Cela contredit complètement le fondement même de ce rapport », fait-il remarquer.

« Nous avons donc l’impression que la police a voulu, très vite, se débarrasser d’une enquête qui pourrait être gênante pour certaines personnes. Il nous semble qu’il n’y a pas de volonté de trouver la vérité », a-t-il ajouté.

« Il y a beaucoup d’éléments qui nous font penser que la cause était criminelle et nous continuerons à demander à ce qu’il y ait justice pour Luc, à ce que les personnes qui sont d’une manière ou d’une autre – directement ou indirectement – impliquées dans ce que j’appelle un meurtre, puissent être jugées. Et si la police ne peut pas établir les faits, alors on fera tout ce qui est possible pour, au moins, montrer que cette enquête de la police est non fondée, que c’est une mascarade et que nous allons pousser pour que nous ayons une enquête réellement indépendante », a tenu à souligner Fred Baoma, militant de la Lucha.

« Nous soupçonnons les ennemis de la démocratie et de la paix d’être responsables de cet acte lâche sur la personne de notre camarade, même si jusque-là, nous ignorons l’origine du feu », avait déclaré juste après le drame un des responsables de la Lucha, Ghislain Muhiwa.

Très actifs sur les réseaux sociaux, les militants de la Lucha sont régulièrement arrêtés en défiant les interdictions de manifester à Goma et dans d’autres villes de l’est.

Luc Nkulula le vaillant Héro

Luc Nkulula 

Comments

comments

Posted in Affaires, Analyse & Réflexion, Assassinat.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé