RDC élection

Les raisons pour lesquelles le Congo a obtenu une parodie d’élection ….

96%
des Congolais mécontent du système politique actuelle

Cet article est rédigé pour démontrer la médiocrité politique des politiciens Congolais auquel la République est victimes d’un chaos politique bien organisé par le système Kabilie en connivence avec l’UDPS.

En effet, nous considérons que la constitution de la République a été violée et mal interprétée par les autorités Congolaise, mal intentionné à fins de vouloir garder leur fauteuil d’honneur. Cependant nous faisons remarquer que; l’article 70 a été mal interprété auquel ça n’a pas donner suite à l’application de l’article 73 et 75.

Article 70
« Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat
de cinq ans renouvelable une seule fois. A la fin de son mandat, le Président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu ».

  Quand est ce que le président pourrait reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau président président élu?

Alors nous le interprétons ainsi, 

Article 69
« Le Président de la République est le Chef de l’Etat. Il représente la nation et il est
le symbole de l’unité nationale.
Il veille au respect de la Constitution.
Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et des
Institutions ainsi que la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance
nationale, de l’intégrité du territoire, de la souveraineté nationale et du respect des
traités et accords internationaux. »

Cependant la continuité de l’Etat et le respect de la constitution pourrait être considéré au moment où le président et son gouvernement arrivent à respecter la dite constitution. Organiser les élection avant 90 jours avant la fin de mandant du président actuel prévus par « article 73

Le scrutin pour l’élection du Président de la République est convoqué par la
Commission électorale nationale indépendante, quatre-vingt dix jours avant
l’expiration du mandat du Président en exercice. »

 Il faut espérer que la Cour constitutionnelle aura compris l’erreur commise dans son arrêt R.Const.0089/2015 et que sa compétence découlant de « son pouvoir de régulation de la vie politique, du fonctionnement des institutions et de l’activité des pouvoirs publics » ne fera pas jurisprudence, car elle constitue une violation de la Constitution, notamment son article 69, alinéa 3, qui a expressément reconnu au Président de la République, la compétence d’assurer le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et des institutions, ainsi que la continuité de l’Etat.

Dans une République où les gens raisonne, impérativement il est appelé au président de la république de déposer sa démission pour motif suivant; Non respect à la constitution voir article 69 et 73, Selon l’article 75

« En cas de vacance pour cause de décès, de démission ou pour toute autre cause
d’empêchement définitif, les fonctions de Président de la République, à
l’exception de celles mentionnées aux articles 78, 81 et 82 sont provisoirement
exercées par le Président du Sénat ».

Dans ce cas vu que l’article 75 n’a pas préciser le motif sur toute autre cause en restant indéfini « vague », ce qui nous laisse le champ de pouvoir appliquer l’article sur tout circonstance qui pourrait subvenir durant le mandat du président, dans notre cas toute autre cause se refaire à l’article 69 et 73.

La ruse de Kabila

L’idée de perdre contrôle du Congo est en effet proprement inconcevable pour le détenteur du pouvoir. Kabila reste le plus rusé et le plus fin tacticien des politiques Congolais. En connivence avec sa famille politique ils ont put fomenté un complot contre la république auquel ils prévoyaient comment garder le contrôle des institution même après leurs dernière mandat. Les élections de 2011 les ont permit de mettre en place leurs stratégie diabolique. Volontairement ils ont empêché le renouvellement du sénat auquel ils devaient être voté par les députés provinciaux, vu que l’élection provinciale n’a pas eu lieu le sénat de 2011 a jouit d’un bénéfice illégitime du gouvernement Kabilie. Un stratagème qui les a permit de rester au delà de leur mandat.

En saisissant la Cour constitutionnelle pour l’interprétation de l’article 105 de la Constitution, les députés de la majorité présidentielle semblent redouter l’application de l’article 76 précité. Ils avaient espérer voir la Cour déclarer le Sénat illégitime, ce qui en soi, ne peut empêcher la légalité dont jouit cette institution depuis 2011, même si elle devait être considérée comme une légalité de crise.

Car, méconnaître toute légalité au Sénat revient à considérer comme entachés de nullité absolue tous les textes de lois qui ont été adoptés par cette chambre parlementaire depuis 2011, y compris la loi organique n° 13/026 du 15 octobre 2013 portant organisation et fonctionnement de la Cour Constitutionnelle, laquelle organise notamment la procédure et les modes de saisine de la Cour Constitutionnelle ainsi que les effets de ses décisions. La Cour ne pourra scier la branche sur laquelle elle est assise. « Le système Kabilie en oeuvre ».

En dépit de cet illégalité comploter de toute pièces, la quasi totalité des partis prenante ce sont soumis au système Kabilie qui les ont permit à débouché à une transition avec Kabila toujours à la tête du pays parlant au nom du peuple et engageant la république dans tout illégitimité.

Cette situation chaotique a conditionné la RDC  à avoir une parodie d’élection. Ce qui donne comme suite une résultat qui ne reflète aucunement la vérité des urnes, les résultats provisoire désignent Félix Tshisekedi vainqueur de l’élection du 30 décembre devant Martin Fayulu. La situation reste tendue émaillé par de multiples violences et contestation au niveau national et international. Ces résultat falsifiée est au cœur du débat aux nation Unis.

Au cas contraire le dernier mot revient au peuple d’en décidé de quel mode de vie souhait il vivre au cour de ces cinq prochaine années. Toutefois il est sûr et certain que l’UDPS et le système kabilie ont prit à nouveau la république en otage à des fins personnels. Il en serait judicieux, que le souverain primaire trouve l’issu qui est proposé par l’article 64 garanti par la constitution en fins d’éradiquer cet fléau qui ravage la nation depuis 18 années. 

Article 64
« Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui
prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la
présente Constitution. Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction
imprescriptible contre la nation et l’Etat. Elle est punie conformément à la loi ».

Voir la constitution de la RDC

Comments

comments

Posted in Élections, Kongo.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays et je sais que le peuple gagne toujours. Marre du système en place "la Kabilie"

4 Comments

  1. Comme tu l’as bien mentionné ci-dessus l’article 64 personne n’a pris le pouvoir par la force les résultats du scrutin ont été proclamer par la CENI et tout candidat qui souhaiterait avoir recour c’est effectivement de son droit mais revendiquer dans le respect Et calme pour le bien de la population

  2. Ne voyez vous pas qu’il n’ y’a pas eu la paix au Congo durant des années des manifestations par ci par là trop de sang à couler à flot avec tout celà des mutilés des femmes violées des disparus des orphelins n’est-il pas temps de mettre fin à tout ceci réfléchissons

  3. Kiekiekie vraiment pathétique. C’est vraiment triste de voir et d’entendre des propos de ces genres. Vous avez signés avec plus malin que vous et attendais vous a ce que cela vous retourne au visage. Avoir vendu tout ceux dont les peuples se battus pour obtenir avec des sacrifices, des vies perdus, des années des prisons… juste pour obtenir la nomination a la présidence? Triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.