Félix Tshisekedi et Joseph Kabila

Lettre ouverte à Mr Félix Tshisekedi et son partenaire alias Joseph Kabila

Dans la vie des Citoyens, Responsables que vous vous considérez il y a une ligne rouge qu’il faut éviter de franchir. C’est celle de mépriser le suffrage et le souci d’un Peuple dont est dans la misère pendant plus de deux décennies est comparable à la traversée de désert du Peuple d’Israël pendant quarante années.

Monsieur Joseph Kabila,

Après d’âpres combats secondés par des pressions internationales incommensurables, le Peuple Congolais a pu arracher l’organisation des élections à tous les niveaux. En dépit de cette oligarchies que vous avez fomenté avec vos alliés vous ne mérité pas une seconde chance, si c’est ne que d’être traduit devant une justice compétente.

Mr alias Joseph Kabila vous êtes insensible à la souffrance de Congolais, un garant de la nation qui a pu ignoré les pleures des Congolais, durant son règne du pouvoir. Les autochtones du Congo se sont senti abandonné de leurs propres sort.

Lorsque les femmes se font violée, éventrée la population de l’Est du Congo mutilé votre gouvernement n’a pas pu en aucun cas apporter les solution favorable sur ces tragiques événements. Vous avez tant causé du tort à la fauteuil présidentielle en le rendant quasi, incertain d’un avenir glorieux.

Après une parodie électorale vous vous avez non seulement étouffer la vérité des urnes mais aussi à diviser la nation congolaise dans tout son ensemble. 

Tenez, nous sommes au courant de toutes les manœuvres que vous orchestrez pour créer la zizanie au sein du Peuple Congolais. Bien qu’il vous ait été difficile d’accepter de quitter la magistrature suprême à laquelle vous n’avez pas pu assumer la responsabilité la défaite vous apparaît nauséabonde.

C’est dans ce sens que vous avez trouvé votre bouc émissaire Félix Tshisekedi à fin de négocier une alternance soit disant « historique » en sabotant la volonté des peuples congolais aux quels ils ont voté massivement Martin Fayulu. Une alternance historique parce que personne n’aurait pensé que Félix Tshikekedi aurait porté un jour la casquette du plus grand ennemi du peuple congolais qu’il a souvent prétendu défendre.

Dans votre plan machinatrice, vous lui avez proposé d’accepter d’être imposé au Peuple Congolais comme Président élu. En contrepartie, il s’engagerait à vous garantir la sécurité tout en gardant le contrôle de l’assemblé nationale et le sénat. Par cet ticket gagnant vous aurait la quasi possibilité, que le gouvernement et l’appareille sécuritaire soit géré par votre famille politique FCC.

Une situation qui vous permettrai de garder un œil sur les affaires de ce Pays et au bout de son mandat, vous reviendrez comme Candidat Chef de l’Etat, ou de le remplacer en cas d’un empêchement comme prévu par l’article 75 de la constitution.  

Monsieur Félix Tshisekedi,

Nous voulons attirer votre particulière attention sur cette trahison au Peuple Congolais et aux idéaux prônés par votre défunt Père Etienne Tshisekedi que nous voyons venir de votre part.

Aidé par votre allié d’aujourd’hui, le serpent ancien, Vital Kamerhe (dixit Daniel Safu), vous vous êtes engagé auprès de la Kabilie d’accepter d’être imposé comme vainqueur de ces élections alors qu’au fond de vous-même, vous le savez, vous ne les avez pas gagnés et que c’est Martin Fayulu qui les a gagnées haut la main.

Pire que ça, les jours qui ont suivi votre nomination au titre de président de la RDC, vous vous êtes engagé à jeter vos militants de Kinshasa dans la rue au cas où votre imposition provoquait de la part du Peuple une réaction violente. Ainsi, votre nouvelle alliance avec Joseph Kabila pourra maîtriser la situation à Kinshasa?

Cette fois ci  ne venez plus dire au Peuple Congolais que vous avez été envoûte pour la deuxième fois.

Nous devons vous rappeler que le Feu Président Mobutu avait une puissance de feu qui pouvait mettre Kinshasa à feu et à sang mais, il avait usé de la voie de la sagesse car une guerre à Kinshasa allait engendrer des millions de morts. Il avait préféré quitter Kinshasa et laisser les troupes de l’AFDL entrer sans un tir de feu.

La responsabilité des troubles à Kinshasa qui pourrait arriver à tout moment au moment où le peuple aura compris qu’il a été dupé, et que vous êtes simplement  le reflet de Kabila. Accepteriez vous d’endosser cette responsabilité qui vous conduira tout droit vers les portes de la Cour Pénale Internationale (CPI) ? Pensez un seul instant à la mémoire de votre regretté Père Etienne Tshisekedi. Vous voulez cracher sur sa mémoire.

Non, cette dernière ne vous le pardonnera jamais. C’est dans les circonstances actuelles que se révèle un grand homme d’Etat. Pourquoi vouloir être comptable de sa mauvaise gestion du Pays ? Le microcosme politique international est déjà au courant des résultats de ces élections et de la négociation de l’alternance à laquelle est considérée comme ultime humiliation pour le Congo .

En acceptant d’être imposé comme président protocolaire, vous devez en tirer toutes les conséquences. Déjà avec la mort de trois étudiants à Lubumbashi tué par votre police, le sang des Congolais est déjà dans vos mains. Cependant vous devez également être disposé d’assumer les conséquences de vos actes irréfléchies teintés d’étroits sentiments tribaux. Vous êtes devenu partenaire d’une personne mal intentionné au de alias Joseph Kabila, qui a fini ses mandats y compris les prolongations obtenues frauduleusement avec bilan absolument médiocre.

Monsieur Joseph Kabila,

Vous n’avez plus voix au chapitre, pliez vos bagages et partez. Nous sommes en retard très sensibles pour le développement de notre pays. Nos enfants y compris les vôtres nous interpellent. Il est temps de répondre aux cris des millions de Congolais qui ne savent plus à quel saint se vouer.

A vous deux Joseph Kabila et Félix Tshisekedi,

Il n’y a rien qui puisse vous unir. Joseph Kabila est un rejeton issu d’une rébellion de l’AFDL qui est considéré comme le suspect de la mort de son soit disant  » Père  » Laurent Désiré Kabila  » et instaurer une dictature sanguinaire à la tête de la République Démocratique du Congo.

Quant à vous Félix Tshisekedi, vous êtes le fils d’Etienne Tshisekedi, d’une personnalité Politique Congolaise qui a sacrifié une partie de sa vie à la lutte d’affranchissement du Peuple Congolais contre toute forme de dictature. Les vraies causes de sa mort restent à élucider. Son Corps gît encore dans une chambre frigorifique mortuaire en Belgique par la seule volonté de celui qui vous fait des avances politiques actuelles. Humainement parlant qu’avez-vous de commun pour prêter foi à ces genres d’approches ?

« Le Peuple Congolais veut en finir avec la Kabilie devenir son partenaire vous êtes considéré comme ennemi du peuple souverain »

Les Yeux des militants vous observent et du monde!!!

A la une

Comments

comments

Posted in A la une, Affaires, Félix Tshilombo, Lettre ouverte.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé

2 Comments

  1. Vous avez totalement raison sur quelques points frère, mais jusqu’à quand vous allez frôlé cette pancarte de la résistance ? Nous aussi nous avons longtemps lutté durant trois décennies.
    Aujourd’hui, nous ne devons plus nous battre pour savoir la vérité des urnes, l’essentiel c’est qu’il a eu cette passation du pouvoir.
    Venez mettre votre intelligence, sens et soif du patriotisme au profit du nouveau gouvernement, même si la victoire de la législatif et du provincial est de la F.C.C.
    C’est la tête qui qui dirige, pas le corps, et mo, je vous apprécie beaucoup, j’attends vos talents , venez , construisons le Congo nouveau.
    Vous voulez toujours camper , et demeurer dans l’oubli, Venez débattre pour le F.C C , sa jeunesse, je vous promets une visibilité et une réputation solide.
    La cité de l’oasis demeure encore vide, nous avons besoins de votre vision d’ouverture , et sens critique, pour la continuité du pouvoir, nous tablons pour 30 ans encore, finissons ,ce que nous avons commencé à construire, la révolution de la modernité ,je vous attends, jeune frère, et gars à vous éparpiller, comme les moutons égarées pour longtemps. A Bon entendeur salut.

  2. Malgré les fraudes des urnes quant à la passation elle a été faite dans la paix alors tous ensemble oeuvré pour l’unité et garder cette paix

Comments are closed.