Manifestation l'UDPS

Manifestation au palais du peuple l’UDPS passe à l’opposition présidentielle

La base de l'UDPS Tshisekedi a déjà compris que Félix Tshilombo a été nommé par Kabila, au pouvoir sans pouvoir mais la honte reste la seule barrière!

Patrick Mbeko : Les militants de l’UDPS ne cesseront de m’étonner. Lorsque Félix Tshisekedi va faire allégeance au Rwanda, reçoit des officiers de l’armée rwandaise impliqués dans des crimes contre l’humanité dans la région, y compris au Congo, invite Paul Kagame aux obsèques de son père, ils ne pipent mot. Mieux, ils acclament le boucher de Kigali au stade des Martyrs. Mais lorsqu’il s’agit du partage de postes ou des querelles politiciennes entre le FCC et CACH, qui sont pourtant alliés, ça menace, ça vocifère et ça agresse. Ce parti n’est qu’un concentré de badauds, d’individus sans aucune culture politique, des gens manipulables à souhait et prêts à tout pour faire triompher les déshydratas imbéciles de leur parti. Est-ce l’héritage de celui qui a été admis au rang de grand cordon de l’Ordre National et que l’on voudrait élevé, contre tout bon sens, au rang de «héros national», je cite Étienne Tshisekedi ?

On s’attaque au Parlement, à des députés et aux biens d’autrui en prétextant vouloir la rupture du « deal » FCC-CACH. Dans ce cas, pourquoi les militants de l’UDPS, qui ont salué l’élection-nomination de Félix Tshisekedi au point de faire de Joseph Kabila leur partenaire, ne s’en prennent-ils pas directement aux dirigeants de leur parti qui ont conclu le fameux « deal ». De qui ces voyous incultes se moquent-ils ?

Près de six mois après les élections, il n’y a toujours pas de gouvernement. On se dispute le partage de portefeuilles ministériels sans penser à la population qui croupit dans la misère la plus absolue. Tout est paralysé dans le pays, mais les politicards et les va-nu-pieds de l’UDPS s’en moquent. Ils n’ont pas le sens de l’urgence et des priorités. L’état de déliquescence accéléré dans lequel se trouvent le Congo à démocratiser et sa population est le cadet de leurs soucis. Tout ce qui les intéresse, ce sont les postes et les avantages matériels que ceux-ci procurent. Comble du cynisme, ils expliquent à la population clochardisée qu’ils se battent pour l’avènement d’un État de droit et d’un Congo prospère

Article récent

Comments

comments

Posted in A la une, Événements.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé