Que les Congolais se réveillent !

Que les Congolais se réveillent !

Nous sommes en présence de tueries qui n’ont a priori aucune explication rationnelle. Finalement, un seul acteur doit porter la responsabilité des attaques dans l’Est du Congo : les ADF. C’est un ennemi invisible et qui ne parle pas. On peut lui attribuer toute sorte de crime, il n’y aura guère de démenti. Les combattants rwando-ougandais ont trouvé une couverture parfaite.

Ils peuvent affluer sur le territoire congolais et opérer dans des secteurs sous contrôle d’une armée congolaise gangrenée par des infiltrés et dans laquelle ils comptent de nombreux complices, conséquences des brassages, des mixages, des intégrations et des amnisties. Et ils vont se livrer à des massacres spectaculaires qu’ils vont faire attribuer à un ennemi sur lequel l’opinion internationale doit se focaliser.

Lire aussi : RDC Beni : le peuple Yira Nande victime d’un complot d’extermination 1

C’est une stratégie abjecte dont la NRA en Ouganda et le FPR au Rwanda (les ancêtres du M23) étaient coutumières, selon Pierre Péan. On n’accusera pas le Rwanda. Beni est à 300 km des frontières rwandaises. On n’accusera pas non plus l’Ouganda parce qu’il s’agit des « rebelles-ougandais-hostiles-au-régime-de-Yoweri-Museveni »… mais-qui-n’attaquent-jamais-l’Ouganda. Un mensonge assez épais, mais ça passe. Parce qu’un mensonge répété 

La supercherie devrait durer jusqu’à ce que l’essentiel des effectifs du M23 se retrouve sur le sol congolais, prêts à relancer la même guerre que le Rwanda, l’Ouganda et leurs alliés font subir au Congo depuis 1996 et dont les enjeux restent les mêmes. Sauf si les Congolais se réveillent et emboîtent le pas à la population de Beni qui refuse de se faire massacrer par des faux « ADF ».

Parce que même si le Congo a perdu six millions de ses habitants du fait de cette guerre qui perdure sous diverses formes, il faut toujours garder à l’esprit que chaque massacre supplémentaire crée des souffrances bien particulières. Il se traduit par l’arrivée de nouveaux orphelins, de nouvelles veuves, de nouveaux veufs et de nouvelles familles traumatisées à jamais.

Lire aussi : RDC: Kabila doit être chassé au pouvoir de gré ou de force avec tout ces adeptes 

Pour la communauté internationale, la Monusco, le Rwanda, l’Ouganda et même le régime de Joseph Kabila, ces tueries font partie des « stratégies » et de la « géopolitique ». Mais pour les Congolais il s’agit de se faire tuer comme une bête ou de lutter pour sa survie. C’est donc aux Congolais eux-mêmes, en tant que peuple, qu’il revient de se mobiliser, surtout à Kinshasa, pour mettre fin à ce génocide mené sur fond de mensonges. A six millions de morts, un peuple doit pouvoir se lever et dire « ça suffit ! »Autrement, ces massacres vont se reproduire leurs auteurs étant quasiment assurés de la totale impunité

Comments

comments

Posted in Analyse & Réflexion, Reflexion.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé

One Comment

  1. Les congolais se sont déjà réveiller vu la conscientisation par LAMUKA je mettrais plutôt l’accent sur le bravoure la solidarité l’unité pour vaincre le mal qui a tendance à détruire nos âmes mentalement physiquement psychologiquement économiquement et socialement . Nous congolais nous sommes abattus et terrorisés par nos propres dirigeants insouciants de son peuple à fortiori le pays

Comments are closed.