l'hôpital du docteur Mukwege attaqués

RDC : des humanitaires dont deux agents de l’hôpital du docteur Mukwege attaqués dans le Tanganyika

Une équipe d’humanitaires a été attaquée lundi par des hommes armés non encore identifiés dans la province du Tanganyika au sud-est de la RDC, rapportent des médias congolais. Heureusement aucune victime humaine.

L‘équipe était composée d’agents de l’hôpital et de la Fondation Panzi du docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, du Fonds Social de la RDC et de la Banque Mondiale. Elle se rendait en mission de « prévention et la prise en charge holistique des survivantes des violences sexuelles et basées sur le genre », selon Bertin Rutega, directeur de programme de la Fondation Panzi. 

Mais la mission a été stoppée par des hommes armés qui ont tiré sur les roues du véhicule. Les assaillants ont récupéré tout ce qui était dans le véhicule, ont menacé de nous prendre dans la brousse avec eux, et à la dernière minute, ils nous ont autorisés à partir,  pieds nus, torses nus jusqu’au bureau du Fond Social à Kalemie », a ajouté Rutega qui a déclaré avoir vu « la mort en face ». 

Des humanitaires dévoués malgré les violences

En février dernier, un centre de traitement d’Ebola de l’ONG Médecins sans frontières (MSF) a été incendié dans la ville de Butembo au Nord-Kivu par des hommes armés. Près de deux mois auparavant, deux humanitaires congolais travaillant pour l’ONG américaine Food for the Hungry (FH) avaient été tués par des hommes armés non identifiés dans le Tanganyika. 

Un état de choses qui pourraient freiner les ardeurs des ONG afin de combler les besoins humanitaires des populations. Cependant, pas de quoi décourager les humanitaires. « Nous sommes dans un choc mais à cause de certains bandits on ne peut pas stopper les activités », a déclaré  Harald, représentant de la Banque Mondiale. 

Source info ; Africa news 

Article récent

Comments

comments

Posted in A la une, Drame.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays et je sais que le peuple gagne toujours. Marre du système en place "la Kabilie"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.