RDC élection

RDC élection : Les Congolais sont nourri par des faux espoir

On aura tout vu au Congo en ce qui concerne la politique, serte après plusieurs dialogues, consensus et accords signés le Congo est toujours dans l’impasse politique et continue à être traîné dans la boue la plus profonde par de politiciens sans scrupules ni déontologie et sans conviction. Cependant actuellement la parodie de l’élection a engendrée le tribalisme et le sentimentalisme au sein de la nation congolaise motivée par le culte de personnalité. Où encore la Masse populaire auquel les leaders politiques qui prétend être opposant du régime illégitime de la kabilie se croyaient maître du jeux hors en réalité ils sont tous émietté par le système en place « la kabilie ».

En effet le même masse populaire pelotonne le meeting de la kabilie pour 1000 franc et un t-shorts. « Être vu massivement et instantanément » semble marcher de pair avec le vide idéologique pouvant mobiliser les masses sur le court, moyen et long terme en vue de les transformer en masse critique capable de renverser les rapports de force. Ils’avère jusqu’à présent en RDC personne n’a, à ce jour, mobilisé les masses congolaises comme monsieur Etienne Tshisekedi. Personne. Pourtant, il n’a pas réussi, au Congo-Kinshasa, à renverser les rapports de force afin de rendre à ce pays sa souveraineté réelle « l’État de droit ».Natif Kongo Étienne Tshisekedi

Hors en ce temps si, le Congo à besoin d’un leader politique autochtone aussi déterminé que jamais qui pourrait mener cette masse populaire à un seul objectif, de reverser le système en place. Ailleurs, en Bolivie, par exemple, les masses populaires transformées en peuple conscient de ses luttes historiques, de ses droits fondamentaux et en ses libertés fondamentales ont renversé les rapports de force en 2005 et donné le pouvoir (réel) à Evo Morales. Dans ce pays où les escadrons de la mort multipliaient les massacres et les assassinats,  »les communautés se levèrent alors en masse. Elles chassèrent d’abord les commandos de l’armée, et finalement tous les représentants de l’Etat. » 

Par contre en RDC la masse populaire ne représente pas grand chose en matière de rapport de force, déjà presque la quasi-totalité de la population sont privé d’information réel, victimes des actes dégradants et humains. Les conséquences de cette politique nécromancienne a pour résultat l’aliénation mentale, appauvrissement et abrutissement de peuple Congolais auquel ils sont soumis, assujettis et qui n’ont pas de mémoire.

Voilà pourquoi rien ne change en RDC car la majorité des hommes politiques congolais sont incapable d’informer la population et de dire la vérité dans son ensemble sur le chaos qui règne en maître sur toute l’étendue de la République. En outre le pire n’est pas seulement la méchanceté des hommes politiques qui torpille la RDC dans son ensemble mais, le silence des autres politiciens qui font semblant de ne pas voir le réel danger que traverse la RDC et de le dénoncer si haut et fort. Comme par exemple ;

Martin Fayulu dénonce la machination Tutsi au En RDC

 

Tout est clair que le Congo est sa population sont victimes d’une conspiration machiavélique de grande échelle, la cause principale est l’immense richesses que regorge la RDC dans son ensemble. Classé premier pays au monde de posséder autant des richesses scandale géographique. Pour cela Mobutu disait-il « Après moi sera le déluge » parole de Mobutu l’ex président du Zaïre 32 ans au pouvoir, il fût conscient de la théorie du complot sur la RDC par ces prédateurs. Dommage car il n’a pût rien faire pour empêcher cet désastre. En dépit de cela, le pire n’a pas eu les grains à moudre pour s’abattre sur le Congo et sa population dans tout son ensemble.

Accords de Lemera source de malheur du Congo?

Pour beaucoup de Congolais cet accord ne leur dit absolument rien, même si on leur disait qu’il est à la base des malheurs qu’ils vivent, beaucoup se moqueront de vous. C’est dans un hôtel du nom de Lemera que le Rwanda de Kagamé, l’Ouganda de Museveni, Burundi et Laurent Désiré Kabila ont organisé une réunion sur le devenir du Congo, l’accord a été signer le 23 octobre 1996 par les fondateurs de l’AFDL (NDLR), sous la bénédiction du président Américain Bill Clinton ;

Chose étrange comme vous allez le remarquer, tous les véritables Congolais ayant participé à cette réunion sont morts assassinés, Ngandu Kisase, Anselme Masasu exécuté le 24 novembre 2000 et Laurent Désiré Kabila, le 16 janvier 2001.

Les points clés de l’accord

Lire aussi : RDC : La transition sans la kabilie avec l’application de l’article 64 c’est la seule solution

Premièrement, le but de cet accord était de planifier la gestion du géant Congo (essentiellement par le Rwanda et l’Ouganda) après le départ du Maréchal Mobutu . Une force politique a été créé alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo qui sera soutenue militairement par les forces combattantes de l’AFDL.

Art.2

. Le sol et le sous-sol congolais appartiennent à l’alliance.

Art.4

. Prêchant le panafricanisme, l’alliance s’engage à céder 300 km aux frontières congolaises, à l’intérieur du pays, pour sécuriser ses voisins ougandais, rwandais et burundais contre l’insurrection rebelle.

Art.7

. La nationalité congolaise sera accordée collectivement aux camarades Banyamulenge et aux autres populations d’origine rwandaise établies au pays avant la date de l’indépendance de notre pays (le 30/06/1960).

Quel impact de l’accord sur la crise actuelle en RDC ?

En premier point la forte influence des deux pays sur l’économie de la RDC, Museveni et Kagame sont les véritables autorités de la politique Congolaise et surtout assurer la sécurité des Tutsi en RDC il, suffit de voir la composition des dirigeants de la police et de l’armée composée en majorité des Banyamulenge (Tutsi) qui ne font même pas 2% de la population Congolaise. Art 1

Secundo quand le Rwanda qui ne possède pas de Coltan en devient le premier producteur en Afrique et que l’Ouganda est l’une des plus grandes plates-formes africaines de vente de diamant, quand ces terres ne regorgent presque pas de ces pierres précieuses. Art 2

Tertio les massacres, violes des Congolais aux frontières du Rwanda, Burundi, Ouganda sous la bénédiction du pouvoir de Kinshasa, pour faire fuir la population autochtone Bantoue de ces territoires, afin de la remplacer par des étrangers originaires du Rwanda et Ouganda) Art 4

Le président actuel qui depuis le 20 décembre est devenu illégitime Hypolite kanambe alias Joseph Kabila Kabange « Cheval de Troie » ne fait que continuer l’exécution de ce plan de Lemera, car son arrivée au pouvoir n’est que la volonté des pères de ce fameux accord Kagame et Museveni remplaçant Mzee Laurent Désiré Kabila qui voulait a tout prix y mettre fin pour libérer son peuple.

La balkanisation prochain étape à suivre après l’occupation du Congo. Un complot machiavélique sur le géant Congo

Alors après avoir légitimé les occupants Tutsis au sein du gouvernement congolais par une voie légal lors des élections de 2006-2011 qui n’était qu’un stratagème de pouvoir favoriser les Tutsis de se positionner légalement au sein du gouvernement congolais. Cependant actuellement plusieurs Tutsis furent naturalisé Congolais suite à l’application de l’article 7 de l’accord de Lemera. Ils sont maintenant prêt d’entamer la phase finale celle de la balkanisation du Congo. Déjà plusieurs Tutsis ont postulé comme candidat député aux élections prochaine du 23 décembre. Une fois siégé au parlement le démarche à suivre est celle de convoquer un référendum pour évoquer l’autodétermination, qui n’aurait que, l’objectivité d’appliquer l’article 4 de l’accord de Lemera. Auquel est stipulé de balkaniser une partie de la RDC. Serte le Congo est bel et bien pris aux pièges sur plusieurs facteurs ; la souveraineté, la sûreté de l’État, l’identité génétique, la sécurité nationale et social etc ….

En tant que pays, le Congo se retrouve dans une mauvaise posture pendant laquelle sa population est sous informé de la situation chaotique que traverse la RDC. Un peuple sous informé a du mal d’être conscient des enjeux politiques et ne serait dans l’impossibilité de se soulever face à un système qui est fondé sur la dictature, la répression meurtrière et du mensonge. Car en effet on ne libère jamais un peuple mais, un peuple se libère en étant informé, conscient, et déterminé à l’insurrection.

Comments

comments

Posted in Analyse, Analyse & Réflexion, La médiocrité, Théorie du complot.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé

3 Comments

  1. toi qui prétend etre la voix de la population de la RDC , tu doit faire beaucoup d’attention de ce que
    t’es entrain de publier, sinon sa te coutera tres tres cher ou même t’enterrer vivant

Comments are closed.