RDC

RDC : Élections du 23 déc une piège tendue par la kabilie


Le plus malin est celui qui sait accorder ensemble plusieurs personnes. 

RDC : Le candidat de Kabila Emmanuel Shadary est sous sanction de l’Union Européenne, tout comme la plupart des militaires qu’il a récemment nommés. Ceci peut paraître arrogant ou suicidaire. Je dirais; ni l’un, ni l’autre. D’abord en nommant des gens sous sanction à des positions stratégiques de contrôle du pouvoir et des moyens de la violence, il crée entre eux une communauté de destin et d’intérêts à la résistance. Ensuite je crois qu’il a nommé un dauphin sous-sanction parce qu’il s’agit d’un vrai-faux-candidat. De mon point de vue, cette nomination relève d’un choix purement tactique dans le jeu de Kabila. En le nommant, Kabila désamorce une crise latente et se donne ainsi du répit jusqu’en Décembre. Ainsi, ceux qui avaient fait une fixation sur sa violation de la constitution avec sa candidature n’ont plus de cible immédiate. Cependant, les autres points d’achoppement-pièges pour l’opposition demeurent des éléments qui peuvent différer l’élection: machines à voter, inscriptions sur les listes électorales etc. Si ces éléments de contestation empêchent l’élection, Kabila reste encore en poste. Si l’opposition boycotte l’élection sur cette base, Kabila reste au contrôle avec son candidat et l’armée à sa botte. Ce gars est plus futé que beaucoup ne le croient.

Lire aussi : Emmanuel Shadary ; quatre raisons de ne pas voter le dauphin de FCC

RDC : Une opposition instrumentalisé par la kabilie a conduit le pays dans une impasse totale

En effet, nous sommes pris au piège de la Kabilie. Tout alternative d’aller aux élections ne sont pas favorables pour le peuple Congolais, l’opposition nous ont conduit dans une impasse totale. L’effet d’accepter de négocier avec un gouvernement illégitime d’organiser les élections c’est une erreur monimentale. Même avec un candidat commun de l’opposition on ne saura jamais renverser le régime en place !! C’est dans ce sens qu’on doit envisager l’application de l’article 64

L’article 64 de la constitution stipule : Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la présente Constitution.

 

Comments

comments

Auteur de l’article : Modidi

Natif Kongo est une plateforme à laquelle est engagée dans l'activisme politique en ayant une attitude, et un engagement politique en privilégiant l'action directe à court terme par rapport aux principes théoriques et aux actions à long terme. Pour parvenir au changement économique, politique, environnemental et social. En général l'idée de créer cette plateforme à débuté en 2013 et publié deux ans après, par Mr. Modidi le fondateur administrateur le 16 mars 2016. Notre objectif Faire respecter les lois universel de droit de l'homme, tout en sachant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme opéré en RDC ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanisme à laquelle la plateforme NatifKongo lutte à l'avènement d'un Congo où les citoyens Congolais seront libres de parler et de croire, libérés de l'occupation de la terreur et de la misère qui semble être éternel. Nous luttons pour mettre fin à cet théâtre de l'occupation qui semble être commencé pour ne plus prendre fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.