RDC tourisme au sommet de l'état

RDC : Le tourisme forcé au sommet de l’état congolais suite à la crise de légitimité

Félix Tshisekedi a opté de sillonner tout les cieux pour résoudre la crise de légitimité qui s’incruste à lui sans précédent, cependant avec un budget médiocre de la RDC, plusieurs millions des dollars sont décaissé en fin de lui permettre d’effectuer des voyages stérile à la nation. Les problèmes qui ronge le Congo n’est viennent pas de l’extérieure  mais plutôt de l’intérieure, courir de partout cela ne changera rien sur la situation actuelle du Congo. Sa visite officielle aux Etat-Unis est pure est simple du tourisme forcé, tout ce qui est dit et fait durant son séjour au pays de l’oncle Sam ne concerne pas la République à Démocratiser du Congo.

D’ailleurs il n’a jamais été reçu par son homologue Donald Trump à la Maison Blanche, et cela prouve même que le président Américains n’avait rien prévu concrètement, et Félix ne figuré pas à la liste des invités à la Maison Blanche. Cet voyage était plutôt d’aller supplier à l’administration  Trump juste un peu de considération vu que les Etat-Unis ne l’ont jamais félicité après sa nomination à la tête du pays par Joseph Kabila. La crise de légitimité à beaucoup traumatisé Félix Tshisekedi et c’est la raison pour laquelle il voyage sans cesse en vu d’obtenir même le minimum de crédibilité auquel il a manqué dès le jour où il a prêté serment, mais par contre l’alternance du pouvoir était considéré comme historique, mais qui a plutôt laissée planer des doute sur sa crédibilité. 

Le constat est sans appel et les réseaux sociaux le confirment. Les résultats du scrutin a mis en lambeaux l’unité nationale. Les Congolais enregistrent des sons de cloche discordants même au sein de la CENCO où les prélats catholiques avaient donné l’impression d’éclater en deux blocs à cause des résultats de l’élection présidentielle. D’un côté, les évêques de l’Ouest qui soutiennent Martin Fayulu, et de l’autre, ceux du Centre qui soutiennent Félix Tshisekedi. Et Trois mois après l’élection présidentielle qui a sacré Félix Tshisekedi, Martin Fayulu continue de courir de rendez-vous en meetings pour revendiquer sa victoire, en RDC comme à l’étranger et la quasi totalité de Congolais  se sont dit qu’ils ne vont s’habituer à la tricherie. un slogan des Tshisekedistes « Boko mesans » qui signifie « vous allez vous à habituer »! Rien que la vérité c’est Martin Fayulu le président élu du peuple.

L’interview de archevêque Fridolin Ambongo sur France 24 c’est une intervention qui accentue la crise de légitimité en RDC .  

En dépit de cette crise de légitimité Félix Tshisekedi croit pouvoir atténuer la teneur de la crise en effectuant plusieurs voyages à l’extérieur du pays, hors le problème majeur c’est la vérité des urnes, chose impossible à y revenir, mais par contre l’autre solution est la logique où, Félix doit dépasser se limite rompre avec les ennemis de la RDC, Kabila et ces fidèles du « FCC Kabilie »en passant outre le Deal signé entre UDPS et FCC, se rallié à Fayulu et tout les partis prenante qui veulent le changement du système, que ça soit à l’intérieur du Congo comme à l’extérieur. Cela mettra en péril la mangeoire de la Kabilie de continuer d’avoir la main mise sur les institutions de la république, une renouvellement de la classe politique réorganiser les élections présidentielle et législatives transparente et apaisée sans Corneille Nangaa.

Article similaire

Comments

comments

Posted in A la une, Élections, Félix Tshilombo.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé

One Comment

Comments are closed.