RDC : l'illégitimité

RDC : l’illégitimité semble devenir une doctrine envoie de pérennisation

Nous constatons une nouvelle démocratie qui s’installe dans notre pays, c’est la démocratie de la candidature unique, ce vrai que la loi reste muette et n’interdit pas la candidature unique mais nous devons plutôt pense pour la beauté de la démocratie on devrait faire cas même un effort.

Aujourd’hui, il y a un point de vu à émettre sur un parlement qu’on estime être illégitime et ça c’est un problème au moment où c’est une Assemblée qui a été désignée par la volonté individuel et souverain d’une institution qui s’appel la CENI inféodée à Kabila.

Lire aussi :RDC : c’est par la corruption et fraude que Félix est arrivé au pouvoir

Avec Jeanine Mabunda comme présidente du parlement on pourrait que accréditer la thèse d’une préparation de longue haleine, c’est à dire que la majorité qui était au pouvoir avant les élections se préparée à s’arroger tous les postes au niveau des décisions dans toute les institutions de la république, au travers des lois qui ont été votées ce soit l’Assemblée nationale ou même l’arsenal juridique placé en disposition de la commission électorale indépendante CENI.

Le clan de Kabila en son temps avait déjà prépare tout ce que nous voyons aujourd’hui, donc c’est pourquoi on doit vite y penser comment faire pour bouger les choses parce qu’à ce moment les carottes sont cuit, « c’est à dire » en tant que peuple souverain y a rien à espérer de cette gouvernement d’oligarchie à laquelle sa présidence est considérée de pacotille de cirque qui ont prit le Congo en otage d’une manière alterné. Et vu la gravité de la situation qui se présente actuellement en RDC c’est ne plus le temps de discutailler entre nous souverain primaire malheureux abusé sans cesse par une mangeoire prédatrice d’oppression, alors que nous avons des pièges qui ont été tendues sciemment pour maintenir un champ au pouvoir « Kabilie ».

En dépit de cette posture de se pérenniser à l’organisation de la société et à l’exercice du pouvoir le clan de Kabila « FCC » n’est plus aujourd’hui dans la conservation du pouvoir mais à la reconquête du pouvoir et cela ne nous doit pas absorber en partant d’une logique de considération à l’égard du FCC. Et ce qui est étonnant dans tout ça on a une coalition CACH qui se réjouit d’être gagnante de la magistrature suprême et en même temps partenaire du FCC alliés de circonstance tortionnaire de la République.

Lire aussi «La tour de Babel FCC-CACH» une cohabitation où règne la confusion et où les partenaires ne se comprennent pas

Or sur terrain nous constatons autre chose, que ce deux coalition n’est sont pas partenaires mais de vrais adversaires sans précédent, du fait que le partenaire FCC a arraché la quasi totalité des postes à responsabilité sans même y penser de son partenaire CACH qui se plébiscite du partenariat FCC-CACH, et cela pose problème au sommet de l’état, au moment où nous y sommes un climat opaque s’installe pas à pas, jusque là on a déjà dépassé les 100 premiers jours et toujours pas de gouvernement.

Article récent

Comments

comments

Posted in A la une, Élections.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé

One Comment

  1. Secret de polichinelle, tout le monde sait que vous ne serez jamais d’accord avec FÉLIX TSHISEKEDI , des analyses dénoués de tout objectivité. Je t’en merde enculé pauvre bâtard

Comments are closed.