Congo

RDC : l’occupation de l’Empire Hima-Tutsi reste le problème clé

L’effet de dénoncer la machination de l’Empire Hima-Tutsi sur le Congo n’est pas la xénophobie mais la lucidité en ce qui concerne le Congo. En tant que citoyen consencieux congolais activiste militant résistant, ayant compris le vrai problème sur les enjeux géopolitiques actuelle. Il s’agit bien des multinationales et de lobbying.

Ils sont le point de départ du déchirement de la RDC et de l’émiettement de peuple Congolais. Ils mènent les actions au Congo pour leurs propres intérêts et non ceux de congolais. Face aux bradeurs des matières premières congolais, les Tutsis en exercice du pouvoir au Congo depuis deux décennies se sentent dans une terre conquise, ils ont gagné la confiance de multinationale et de lobbying. Alias Kabila le cheval de Troie en RDC et son homologue parrain Paul Kanambe ne sont pas prêt de laisser le Congo aux Congolais. Vu l’ensemble des éléments, dès lors que la classe politique Congolaise dite de l’opposition n’aurons rien compris comment négocier avec les grands hommes qui décide à qui donner le pouvoir au Congo cela n’empêche guère alias Kabila de rester au pouvoir. En dépit de tout éventualité le dernier mot reste au peuple congolais d’en décider. En outre l’intellect de l’homme Congolais reste la pièce de puzzle pour déclencher le processus de la libération du Congo. Aussi vrai que cela, il s’avère que la population congolaise semble être seule au monde. Abandonné sur son propre sort, doivent faire face contre deux tendances politiques ; Le PPRD, le FCC constitu le régime illégitime d’occupation la « Kabilie » et la classe politique dite de l’opposition. 

La différences entre deux tendances politiques

Le régime en place la « Kabilie » ;

Est caractérisés d’abord par la violation de la constitution se maintenir au pouvoir illégitimement. La mégestion, le détournement des fonds plubic à des fins personnelles. La dictature est leurs devise, priver les peuples de ce qui leurs revient de droit, semer la terreur, exactions sommaire, mutinerie et oppression. C’est de la sorte qu’on défini le régime en place.

Lire aussi : RDC : Kabila et sa bande ne travaillent pas pour le Congolais ni pour la République

La classe politique dite de l’opposition ;

Est caractérisés d’abord par l’inconstance, manque des objectifs fixe, incapable de tenir de discours pertinent sur la situation actuelle du Congo. La peur de dénoncer le complot machiavélique de l’Empire Hima-Tutsi sur le Congo. L’opposition reste corruptible et divisible, il faudrait encore épingler sa lâcheté car à plusieurs reprises elle s’est retourné aller négocier avec l’oppresseur, l’envahisseur, l’occupation Rwandais, violeur de la constitution. Depuis sun city à ces jours tout les négociations et accords signés n’a été que pour porter satisfaction à alias Kabila.

L’abrutissement de peuple Congolais par la médiocrité politique issue de deux tendances politiques ; la kabilie et l’opposition.

Face a une population aliénée qui croit obtenir satisfaction aux hommes politiques congolais peine perdue l’espoir s’est en volé de voir un Congo libre. Que ça soit de l’opposition où de la kabilie la libération du Congo ne viendra pas auprès d’eux. Sans la lutte vous n’obtiendrez rien, ni aujourd’hui ni jamais. (P.E. LUMUMBA). Le jour où les peuples descendront eux-mêmes dans les rues sans être appelé, c’est le début même de la démocratie (E.T WA MULUMBA ).

 

Comments

comments

Posted in Analyse & Réflexion, RDC : sous l'occupation rwandaise.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays jusqu'à ce que le peuple congolais devient bénéficiaire de ce qui lui revient de droit. Marre du système en place "la Kabilie" Une alternance négociée n'est qu'ultime humiliation" Félix Tshilombo un président nommé