RDC: L’ONU inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme

RDC ONU : Le départ annoncé de Joseph Kabila du pouvoir n’a pas réduit le volume des violations des droits humains commises en RDC. C’est en tout cas ce que dit le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme. Il a dévoilé ce mercredi dernier son rapport et ses statistiques pour le mois d’août. A moins de cent jours des élections, la Mission de l’ONU en RDC, la Monusco, se dit très inquiète.

Intimidations, arrestations arbitraires, meurtres : 66% de toutes les violations de droits de l’homme commises dans le pays au moins d’août sont attribués aux forces de l’ordre. C’est deux fois plus qu’en juillet. Notamment à cause d’une hausse des violations à caractère politique que ce soit des menaces, des interpellations, ou la répression de manifestation par exemple. C’est la police qui est pointée du doigt et ce sont les membres des partis politiques qui en sont les plus victimes.

Lire aussi : Les différents fronts de la guerre contre le Congo et les congolais

Autre chiffre préoccupant pour l’ONU, depuis la désignation d’un dauphin de Joseph Kabila début août, le Bureau des Nations unies a enregistré un nombre élevé de menaces verbales ou physiques. Plus d’un cas tous les deux jours. Une quarantaine de personnalités sensibles ont vu leur sécurité. Parmi elles : 29 défenseurs des droits de l’homme, 10 témoins dans des affaires de violences et même un journaliste.

RDC ONU

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme se dit également inquiet par le nombre d’exécutions extrajudiciaires et sommaires dans le pays. En moyenne, une personne tuée par jour par les forces de l’ordre, le double par des groupes armés. Dans l’Est, les FDLR et Maï-Maï Mazembe restent les groupes principalement pointés pour le Nord-Kivu, les FRPI en Ituri et des factions de Raiya Mutomboki au Sud-Kivu.

Source d’info : RFI

Comments

comments

Posted in Analyse & Réflexion, Assassinat, Dictature.

Activiste Militant Résistant

Ma cause est bel bien fondée, vu la situation actuelle et les circonstances tragique que vivent les Congolais au quotidien ne me laisse pas le choix. Je milite pour mon pays et je sais que le peuple gagne toujours. Marre du système en place "la Kabilie"

3 Comments

  1. Cher frère nous avons tous vos coordonnées, le jour où tu penseras la décision de retourner dans ton soi-disant pays tu comprendras qcq la vie. Même ta famille ici à kinshasa toko sala bango mabe. Niama

  2. Je ne crois pas à l’existence de droit de l’homme en RDC si cela s’avérer vrai il n’y aurait pas des massacres extrajudiciaires en RDC à plus forte raisons de parler de l’ AUGMENTATION DES VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME avant d’en arriver à l’augmentation il y’a bien eu une première fois et si cette première fois de violation de droit de l’homme à été condamné fermement je crois on allait pas en arrivé. Pourquoi attendre le pire pour en parler et en suite attendre la fin pour réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.