rdc minerais

Congo: Pays minier par excellence siège de nombreuses exploitations


rdc minerais

Pays minier par excellence, le Congo est le siège de nombreuses exploitations de métaux les plus variés répartis dans une multitude de mines et de carrières. Il recèle une grande diversité d’espèces minérales aux faciès multiples, atteignant souvent une haute valeur esthétique. Les gîtes exploités sont répartis dans des massifs précambriens qui bordent au sud, à l’est et au nord-est une vaste cuvette centrale sédimentaire. Ainsi, en tournant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, on rencontre successivement du sud au nord: les exploitations diamantifères du Kasai ( Mbuji-Mayi, Tshikapa ) ainsi que quelques gîtes de cuivre ( Tshiniama, Lubi ); l’arc cuprifère du Shaba méridional, riche également en cobalt et en uranium, avec les centres miniers de Kolwezi ( Cu-Co ), de Likasi ( Cu ), de Kambove ( Cu-Co ), de Shinkolobwe ( U ) et de Lubumbashi ( Cu ), sans négliger la mine de Kipushi exploitée pour le zinc, le cuivre etle germanium.

Toujours au Shaba, on croise successivement en remontant vers le nord le granite à étain de Mitwaba et la pegmatite stannifère de Manono. La province de Kivu, englobant la région du Maniema, est particulièrement riche en gîtes d’étain ( Kalima ), souvent accompagné de columbo-tantalite. La pegmatite à béryl, columbite et uranium de Kobokobo y est aussi localisée, ainsi que les placers aurifères de la Mobale. Au nord de la province du Kivu affleure la carbonatite de Lueshe riche en pyrochlores et, à la frontière rwandaise, la région des volcans renferme des laves dans lesquelles plusieurs nouveaux silicates ont été découverts. Au nord du Congo, dans la Province Orientale, se situent les célèbres exploitations aurifères de Kilo-Moto. A l’extrémité occidentale du pays, à l’ouest de la capitale Kinshasa, le Bas-Congo renferme quelques gîtes de vanadates de plomb et de zinc ( Kusu-Senge ), tandis que le massif du Niari est le siège de belles minéralisations en silicates de cuivre mais principalement sur le territoire du Congo Brazzaville. D’un point de vue minéralogique et plus particulièrement en ce qui concerne la valeur esthétique des spécimens, on trouvera dans l’énumération qui suit les noms des gîtes et leurs principales ressources en beaux minéraux.
Shaba méridional

Mine de l’Etoile ( Lubumbashi ): cornetite en rosettes bleues.
Kabolela: rognons noirs luisants d’hétérogénite.
Kakanda: pseudomalachite mamelonnée, cristaux verts de libethenite en cristaux verts et calcite cobaltifère rose.
Kalongwe: gisement de cuivre et d’uranium offrant de belles associations de cuprosklodowskite en aiguilles et de vandenbrandéite vert foncé en cristaux en burins.
Kambove: planchéite en croûtes et rosettes fibroradiées et cristaux centimétriques de carrollite.
Kamiaba: gîte à grenats almandins roses à bruns formant des croûtes cristallines.
Kamoto: localité type pour la kolwezite, carbonate double de cuivre et de cobalt en nodules beiges à noirs. Très rares cristaux prismatiques et tabulaires de roubaultite vert d’eau dans la carrière à.O.V. La partie orientale de ce gîte renferme une minéralisation uranifère où furent découvertes les nouveaux minéraux astrocyanite-(Ce), françoisite-(Nd), kamotoite-(Y) et shabaïte-(Nd), contenant aussi des terres rares.
Kamoya: association de sillicates de cuivre planchéite, shattukite et masses bleu clair de ’’katangite’’ à cassure conchoïdale.
Kasompi: autre gisement à minéraux de terres rares tels que la schuilingite-(Nd) et la gysinite-(Nd). On y trouve également des amas vert pâle arborescents de glaukosphaerite.
Kipushi: exceptionnelle association de minéraux secondaires de zinc, de plomb et de cuivre tels que smithsonite, hémimorphite, aurichalcite, veszelyite ( octaèdres bleu vif ), connellite et kipushite vert émeraude. La minéralisation primaire est riche en germanium avec la reniérite et la briartite. On y trouve aussi de la sphalérite verte et de la molybdénite à rhénium, ainsi que de la gallite. La paragenèse est très proche de celle de Tsumeb en Namibie.
Likasi: outre la cuprite accompagnée de cuivre natif, on y trouve la belle association de buttgenbachite et de connellite en prismes aciculaires bleu vif, de likasite en plaquettes bleues empilées et de gerhardtite vert d’eau.
Ludjiba: localité type de la ludjibaïte, polymorphe de la pseudomalachite.
Luishya: du disthène en tablettes bleues est associée aux classiques minéraux secondaires de cuivre.
Luiswishi: minéralisation à cuivre et uranium avec notamment la cuprosklodowskite en fibre, la vandenbrandéite en cristaux en burins et la sengiérite.
Mashamba: très belle cuprite rouge gemme en cristaux centimétriques, mais aussi malachite testacée, duhamelite en fibres jaunes et une association uranifère de tyuyamunite et de carnotite.
Mindigi: gîte cobaltifère à hétérogénite mamelonnée et variétés cristallines à éclat métallique dont le polytype 2H.
Msesa: cristaux brillants de libethenite verte, pseudomalachite cristallisée et claringbullite bleu clair dont c’est la localité type.
Musonoi: localité surtout réputée pour ses sélénites d’uranium: demesmaekerite, derriksite, guilleminite et marthozite. Egalement connue pour ses malachites cobaltifères et pour la kolwezite.
Shamitumba: lieu de récolte de la juliénite en aiguilles bleues.
Shangulowe: très belles associations de silicates de cuivre ( planchéite-shattuckite ) et présence de barite pseudomorphosée en planchéite et en malachite.
Shinkolobwe: un des plus célèbres gîtes mondiaux d’uranium. Il a notamment fourni la matière première pour la fabrication des premières bombes atomiques. Des dizaines de nouvelles espèces y ont été découvertes. La mine est fermée depuis le début des années 60.
Swambo: chantier de prospection pour l’uranium riche en cristaux jaunes trapus de soddyite et localité type de la swamboïte.
Tantara: on y trouve la très spectaculaire association de dioptase verte et de calcite cobaltifère rose vif.

Kivu

Bengo-Biri: gîte à tungstène renfermant des cristaux de ferberite et des pseudomorphoses en anthoinite.
Kobokobo: pegmatite à béryl et à columbite dont une zone est minéralisée en uranium. Cette dernière possède une association particulière de phosphates d’uranium et d’aluminium riche en espèces nouvelles. Elles sont citées dans la rubrique consacrée aux espèces types conservées au Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren.
Lueshe: carbonatite caractérisée par l’abondance de pyrochlores et localité type de la lueshite en cristaux octaédriques.
Maya-Moto: ce gîte offre une riche association de minéraux de bismuth: bismuth natif, bismutite, bismuthinite et bismite.
Mwenga: district aurifère de la rivière Mobale qui à livré de volumineuses pépites.
Messaraba-Munkuku: gîte à cassitérite cristallisée qui est une des localités de la varlamoffite, oxyde hydraté d’étain jaune et poudreux.
Volcans: la région volcanique située à cheval sur la frontière avec le Rwanda recèle des laves dans lesquelles plusieurs nouvelles espèces ont été décrites: andrémmeyerite, combeite, götzenite, delhayelite et trikalsilite.
Les autres provinces du Congo ne renferment pas de minéralisations aussi spectaculaires, à l’exception des riches gîtes diamantifères exploités dans les kimberlites, les éluvions et les alluvions de la région de Mbuji-Mayi ( diamant industriel principalement ) et les mines d’or du Haut-Congo ( Kilo-Moto ).
euromin.w3sites.net

Comments

comments

Auteur de l’article : Modidi

Natif Kongo est une plateforme à laquelle est engagée dans l'activisme politique en ayant une attitude, et un engagement politique en privilégiant l'action directe à court terme par rapport aux principes théoriques et aux actions à long terme. Pour parvenir au changement économique, politique, environnemental et social. En général l'idée de créer cette plateforme à débuté en 2013 et publié deux ans après, par Mr. Modidi le fondateur administrateur le 16 mars 2016. Notre objectif Faire respecter les lois universel de droit de l'homme, tout en sachant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme opéré en RDC ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanisme à laquelle la plateforme NatifKongo lutte à l'avènement d'un Congo où les citoyens Congolais seront libres de parler et de croire, libérés de l'occupation de la terreur et de la misère qui semble être éternel. Nous luttons pour mettre fin à cet théâtre de l'occupation qui semble être commencé pour ne plus prendre fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.